• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

BACH Johann Sebastian (1685-1750). Clavir…

Lot 1105
100 000 - 150 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

BACH Johann Sebastian (1685-1750). Clavir…

BACH Johann Sebastian (1685-1750).
Clavir Ubung bestehend in Præludien, Allemanden, Couranten, Sarabanden, Giguen, Menuetten, und andern Galanterien ; Denen Liebhabern zur Gemüths Ergoetzung verfertiget von Johann Sebastian Bach Hochfürstl. Sächsisch-Weisenfelsischen würcklichen Capellmeistern und Directore Chori Musici Lipsiensis. Opus 1. In Verlegung des Autoris. 1731. Leipzig, in Commission bey Boetii Seel. hinterlassene[r] Tochter, unter den Rath:hause. (Leipzig, 1731). In-folio oblong (23 x 30 cm) de 73 pages, entièrement gravé, très bel état intérieur ; reliure demi-basane à coins un peu postérieure, dos manquant (1er plat de reliure détaché, ainsi que le titre et le 1er cahier ; cachet encre au revers du plat sup., annotation à l’encre en 1979 sur la page de garde finale).

Première édition de ce rarissime volume, publié à compte d’auteur, un des six exemplaires connus, donnant la première édition complète des Six Partitas pour clavier (BWV 825-830).
Un des six exemplaires connus de la première édition de la première partie de la Clavier-Übung, enregistré comme l’exemplaire G5 dans la Neue Bach Ausgabe. La page de titre contient l’adresse, supprimée dans les éditions ultérieures, de la fille du libraire J.T. Boëtius, Rose Dorothee. Comme Bach ne pouvait pas couvrir la totalité des coûts de distribution, une partie des impressions ont été vendues chez ce libraire de Leipzig. Rosine Dorothee était en fait mariée au graveur de la page de titre de cette édition de la Clavier-Übung, Johann Gottfried Krügner, et l’on peut penser qu’ils dirigeaient la librairie ensemble.
La Neue Bach Ausgabe enregistre dix-neuf exemplaires de la deuxième édition, et deux de la troisième.
Les six Partitas sont parmi les plus belles œuvres pour clavier de Bach. Chacune des six Partitas a été publiée individuellement dès 1725. Aucune de ces éditions originales n’a survécu. En 1731, Bach les réunit en un seul volume, la Clavier-Übung, qu’il désigne comme son « Opus 1 », pour affirmer ainsi l’importance capitale de ces œuvres.
« Ce terme de Clavier Übung signifie littéralement “exercice pour le clavier”. Le terme Übung désigne la pratique, l’exercice, l’étude, du verbe üben, s’exercer, s’entraîner à, étudier. Mais le mot même d’exercice est bien sûr à prendre dans son sens le plus large, celui d’œuvres auxquelles s’exercer sur le clavier, ou à jouer pour son plaisir » (Gilles Cantagrel, J.-S. Bach, l’œuvre instrumentale). Selon Johann Nikolaus Forkel, le premier biographe de Bach : « Cette publication fit grand bruit dans le monde musical : on n’avait guère vu ni entendu jusqu’alors d’aussi excellentes compositions pour le clavecin ».
D’autres publications suivront, dans la série des Clavier-Übung : la deuxième, en 1735, comprenant le Concerto italien et l’Ouverture à la française, la troisième, en 1739, avec des pièces pour orgue, et la quatrième, en 1741 ou 1742, avec les Variations Goldberg. Toutes ces éditions de musique publiées du vivant de Bach sont rarissimes.
Bibliographie : Neue Bach Ausgabe, V/1, « Kritischer Bericht », pp. 17 sq. ; Christoph Wolff, « Textkritische Bemerkungen zum Originaldruck der Bachschen Partiten », in Bach-Jahrbuch (1979), pp. 65-74 ; G. Kinsky, Die Originalausgaben der Werke Johann Sebastian Bachs (1937), p. 26 ; RISM B480.
Provenance : collection musicale André MEYER (1884-1974) (Collection musicale André Meyer, Abbeville, F. Paillart, 1961, p. 18 ; vente Sotheby’s Paris, 16 octobre 2012, n° 8).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue