• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

Max JACOB (1876-1944). Manuscrit autographe…

Lot 144
1 000 - 1 300 €

Max JACOB (1876-1944). Manuscrit autographe…

Max JACOB (1876-1944). Manuscrit autographe signé, Roman abrégé, Saint-Benoit-sur-Loire ; 9 pages petit in-4.
Manuscrit d’un conte ou nouvelle, probablement inédit ; non datée, elle est dédiée « à Pierre Colle, poète », son futur exécuteur testamentaire.
Cette curieuse nouvelle, dans le genre des contes de Jouhandeau (l’action se situe dans la Creuse), raconte la fausse amitié, qui cache une terrible rivalité, entre un bon avoué de province, Maître Julien Bonnefous, de la ville du Blanc-Sainte-Mesme, d’un caractère plutôt bonhomme en apparence, mais aigre en dedans, faible et lâche, et le principal clerc de son étude, Thomas Thomas, personnage mauvais, veule et tyrannique, qui tient, sous des dehors aimables, son patron et toute la ville au creux de sa main…« S’il y a jamais eu d’amitié entre le clerc et l’avoué c’est que l’amitié peut exister entre gens à mauvaises humeurs. Thomas n’a d’amitié que pour une vieille parente auvergnate qu’il ne voit jamais et un camarade de la guerre qui ressemble à Bonnefous. Bonnefous a pour amis tout le département de la Creuse. Plutôt qu’amis ils étaient préoccupés l’un de l’autre et le furent vingt-cinq ans. Thomas accordait à son patron de la douceur et une politesse naturelle alors que lui-même n’avait que l’affectation de ces deux vertus ». Le patron croyait qu’il ne pouvait se passer du bon sens et des précisions de son clerc. « L’amabilité, la gracieuseté était le clou des rapports de ces deux bilieux »… Cette fausse amitié « était empoisonnée par des nuages et des criailleries d’une familiarité casanière. L’ami Bonnefous remplaçait les violences par des aigreurs […] il n’était grossier que dans ses goûts secrets. Au lieu de mettre son clerc dehors il se résignait lâchement au malheur », mais il rêvait secrètement d’une vengeance éclatante… On verra comment, après des années de tyrannies, d’humiliations, de dégoût, Bonnefous se venge d’une façon tout aussi mesquine de son clerc…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue