• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

[Victor HUGO]. Juliette DROUET (1806-1883)…

Lot 139
600 - 800 €
Résultats avec frais
Résultat: 1 313 €

[Victor HUGO]. Juliette DROUET (1806-1883)…

[Victor HUGO]. Juliette DROUET (1806-1883) actrice, maîtresse de Victor Hugo. 2 L.A.S., 1836-1841, à Victor Hugo ; 4 pages in-8 chaque.
Belles lettres amoureuses.
Mardi soir 6 h [2 août 1836]. « Vous savez ma pauvre âme que je vous aime plus que jamais. Vous savez que jamais je ne pourrai résister au son de votre voix adorée […]. Fussiez-vous coupable je crois qu’alors je vous pardonnerais car je ne veux pas je ne peux pas savoir que vous souffrez à cause de moi. Mon bien-aimé tu m’as bien dit la vérité n’est-ce pas ? Je n’ai rien à craindre tu n’es pas capable de me trahir toi ? Aussi pardonne-moi ma lettre, pardonne-moi le mal que je t’ai fait pardonne-moi aussi celui que je me suis fait à moi-même. Va j’ai bien souffert, j’étais bien malheureuse du moins je le croyais. […] tu n’oublieras dans aucun cas que tu m’appartiens exclusivement au moins de corps. Moi je t’appartiens corps et âme »…
10 mars mercredi midi ¾ [1841]. « Bonjour mon Toto bien aimé, bonjour mon Toto chéri. […] je t’aime de toute mon âme voilà ma santé. Baise-moi toi scélérat baise-moi mon adoré je t’aime. Je t’aime »… La petite Lanvin est venue : « La pauvre petite, ça fait pitié de la voir. Heureusement qu’il y a beaucoup de ressource dans la jeunesse car ce serait désespérant si elle restait dans cet état-là. J’attends mes créanciers tout à l’heure je vais me lever pour les recevoir. Demain, mon cher adoré, tu tâcheras de me mener voir mon pauvre père, n’est-ce pas, mon bon Toto »…
On joint la copie par Juliette Drouet de deux fragments de Victor Hugo (1 p. in-4, interpellations pour la Chambre des Pairs ?) : « Ô loi, chose changeante ! La tranche du Code est peinte comme l’arc-en-ciel. – Vous dites que ce siècle est le siècle de l’utile et vous partiez de là pour exclure l’art, la poésie, la beauté. Pauvres gens qui ne savez pas ce qu’il y a de plus utile sur la terre, c’est l’agréable. Ôtez l’agréable de ce monde, à quoi sert le reste ? »… ; et une l.a.s. de Claire Pradier à sa mère Juliette Drouet, [5 juin 1844], avec compliments respectueux « au bon monsieur Toto que j’embrasse ».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue