• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

Sibylle-Gabrielle-Marie-Antoinette de Mirabeau-Martel,…

Lot 127
200 - 300 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Sibylle-Gabrielle-Marie-Antoinette de Mirabeau-Martel,…

Sibylle-Gabrielle-Marie-Antoinette de Mirabeau-Martel, dite GYP. L.A.S. « Gyp », à un « cher confrère » ; 10 pages in-4 à l’encre violette.
Au sujet du comte de Chambord, en réponse à un article de Jean Bernard, paru le 21 août dans le journal L’Avenir. Gyp proteste contre une phase qu’on lui attribue : « tout son entourage savait qu’il ne voulait pas entendre parler de régner ». Elle a certes parlé de « l’effroyable appétit des Bourbons » ; elle a dit que « ce Prince n’aimait que la chasse, et c’est exact ». Mais c’était aussi un homme « brave, honnête et droit », obligé de jouer un rôle qui « lui était visiblement insupportable, mais je suis convaincue que jamais il n’a songé à se dérober aux devoirs qu’il lui imposait ». Elle évoque l’essai manqué de restauration de la Monarchie en 1873, et sa rivalité avec le comte de Paris : on l’a appelé, et « il est venu se jeter, tête baissée, dans le plus déplorable guet-apens. […] L’intrigue orléaniste n’a échoué que grâce à la rencontre – imprévue – de deux honnêtes gens : le Comte de Chambord qui n’a pas voulu renier son drapeau, et le Maréchal de Mac Mahon qui n’a pas voulu trahir le sien. Ce fut un effondrement ! » Mais le comte de Chambord n’a jamais varié à ce sujet et « en 1873, la noblesse de son attitude étonna. Au milieu d’une agitation au cours de laquelle le Duc d’Aumale – qui reluquait la Présidence – tirait dans les mollets de son neveu [le comte de Paris] qui espérait la royauté ». Deux mois avant sa mort, il accepta de rencontrer les princes d’Orléans, et régla ses obsèques en reléguant le comte de Paris à la quatrième position. Tout ceci montre « qu’il n’avait pas abdiqué ses droits. Si ses défauts étaient frappants, son caractère inspirait le respect. Ce n’était pas le type de ri rêvé, mais c’était quand même un “chic type” ».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue