• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

Paul FORT (1872-1960). Manuscrits autographes…

Lot 108
1 500 - 2 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Paul FORT (1872-1960). Manuscrits autographes…

Paul FORT (1872-1960). Manuscrits autographes pour Poèmes de France, 1914-1916 ; environ 500 pages formats divers, la plupart in-4, sous une chemise-étui à rabats demi-maroquin bleu, réunie sous un étui avec un volume des Poèmes de France, relié demi-maroquin bleu.
Important ensemble de brouillons et manuscrits pour Poèmes de France, bulletin lyrique de la Guerre, dont Paul Fort fut le rédacteur unique et gérant. Cette revue patriotique fut bimensuelle du 1er décembre 1914 au 15 janvier 1916, puis mensuelle du 1er septembre 1916 au 1er janvier 1917 (ces derniers numéros portent un avis de prépublication des poèmes dans L’Opinion).
Ces manuscrits et brouillons sont écrits au crayon ou à l’encre, principalement sur des cahiers d’écolier ou des feuillets tirés de cahiers, avec de très nombreuses ratures et corrections, parfois en plusieurs versions, dont les plus abouties portent un nom de dédicataire ; quelques poèmes sont mis au net à la plume, et signés. Parmi les poèmes les plus aboutis, citons La Cathédrale de Reims (poème liminaire de la revue, datée du surlendemain du bombardement), Senlis, Le Soldat de grand’garde, Le Saint Peuple Belge (plusieurs versions de cette pièce dédiée d’abord à Maeterlinck, puis à Fuss-Amoré, puis à « mes amis Dumont-Wilden et G. Fuss-Amoré »), Veillée des saints patrons de France au Mont Saint Michel, Le Bruit français, Les Détrousseurs, Vision, Le Coq de Reims, Les Vallons de l’Argonne, Les Pêcheurs du Pont-Neuf, Nos belles victoires (qui occupe la totalité du n° 18), Le Héros suprême… Y figurent aussi des notes sur les saints de Bretagne, la bataille de l’Yser, des écrivains, philosophes, compositeurs et peintres représentatifs du « génie allemand », des princesses françaises, les ères géologiques et leurs terrains, ainsi qu’un brouillon de lettre aux souscripteurs, et quelques fragments d’épreuves corrigées.
On a relié en volume et recueilli sous le même étui une collection de Poèmes de France, 1914-1916, à laquelle manquent le no 10 (15 avril 1915) et le n° 30 et dernier (1er janvier 1917), avec 2 enveloppes adressées à Pierre Gompel, à en-tête de la revue, avec cachet Abonné.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue