• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

Abel BONNARD (1883-1968) écrivain, ministre…

Lot 60
500 - 700 €
Résultats avec frais
Résultat: 875 €

Abel BONNARD (1883-1968) écrivain, ministre…

Abel BONNARD (1883-1968) écrivain, ministre de l’Instruction publique du gouvernement de Vichy. 11 manuscrits autographes signés, [1932-1933 et s.d.] ; 90 pages in-fol. avec quelques ratures et corrections (quelques pages découpées pour impression, marques au crayon de l’imprimeur).
Articles pour Le Figaro, témoignant de son amour des lettres.
Marcel Boulenger. Hommage à l’ami et à l’écrivain, l’« un des chevaliers de la France » (Figaro 25 mai 1932). Nécessité du loisir (Figaro 31 mai 1933, coupure jointe) : le loisir, c’est « la permission d’être soi-même. […] Sans le travail, un homme ne peut se connaître, mais, sans le loisir, il ne peut pas s’accomplir »... La bibliothèque bouleversée, songeries devant le désordre d’un déménagement : « J’aspire de nouveau, parmi ces livres qui sont pour moi comme les astres que contemple un berger, à cette ivresse sereine que seule nous donne la plus haute activité de l’esprit »… Philosophie de la route, sur les styles de conduite automobile, dont le dangereux goujat, reconnaissable à « cette outrecuidance de l’individu, cette enflure des Moi les plus pauvres […] qui font à la fois la laideur et la misère du monde moderne »… Le Peuple de la Musique, réflexions sur la musique et la littérature… Les Voyageurs, sur la vogue du tourisme : « Depuis que voyager est devenu à la mode, il s’est créé un amphigouri du voyage, comme il y en eut, jadis, de l’amour »… Aimer l’ombre…, évocation de ses vacances calmes… Ironie et Sagesse, méditation avec Fontenelle, Anatole France, Taine et Spinoza… L’Élite éparse, déplorant la dispersion de l’élite de la Nation – propriétaires terriens, officiers, professeurs, ingénieurs, médecins – « dont il faudrait faire une milice sacrée » pour défendre un idéal de la société… Misère moderne, sur l’aspiration perverse de l’homme moderne à « se déciviliser » : « il prétend déterminer l’avenir en aggravant partout le présent […], il acclame la diminution de l’homme »… Le vieux lettré, exaltation du livre et de la vie de l’esprit : « Les choses utiles portent notre plafond, mais les choses inutiles portent notre ciel »…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue