• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

CAYLUS. 28 chartes, 1335-1349, portant des…

Lot 454
2 000 - 2 500 €
Résultats avec frais
Résultat: 2 750 €

CAYLUS. 28 chartes, 1335-1349, portant des…

CAYLUS. 28 chartes, 1335-1349, portant des sceaux manuels de notaires ; parchemins formats divers, la plupart in-fol. ou in-4 (quelques mouillures ou brunissures) ; en langue d’oc et/ou latin.
Bel ensemble de chartes du règne de Philippe VI, concernant le château de Caylus (actuel Tarn-et-Garonne), ses terres et son fief.
1335, aveu de Grimal Guilhalmi, clerc, de tenir de Pons de Caylus, seigneur, un vignoble du fief de Caylus dans le territoire dala costa. 1336, vente d’un pré à Felhinas, dans le terroir du Colombier, par les frères Guiral et Johan Delapeira, à Ramon Eché, pour 100 sols tournois, devant rente à Guilhem Despiamon, marchand de Caylus. 1336, aveu de Guilhalma Bisba et son fils Johan Cambo, de tenir de Pons de Caylus une maison et un caraire (sentier) à Caylus dans le faubourg de la fon de la fargua. 1336, concession par Posat, « donsel » de Caylus, à Johan Rainal, habitant de Caylus, d’une vigne dans le terroir de la Costa, avec rente… 1337, vente par Ramon de Falguieyras à Guilhama Guiona, de trois cestairadas de terre dans le terroir dit de Genebrieyras, dans le fief de Posat seigneur de Caylus… 1337, aveu par Guilhem Grosset de tenir à rente de Posat, « donsel » de Caylus, un airal du château de Caylus au faubourg de la fon de la fargua… 1338, aveu par Galbarda Moyceta, femme de Johan de la Brossa d’Espinas, de tenir de Pons de Caylus, seigneur, une terre dans le terroir dit dela malandra à Espinas, et un jardin dans le terroir dit al seguelhar. 1338, aveu de Johan Bru d’Espinas de tenir à bail un champ de chanvre de Pons de Caylus, dans le territoire dit del seguelhar.1338, aveu par A. Despiamon, de Caylus, de tenir à bail de Posat, « donsel » de Caylus, un pré dans le terroir de ginebrieras. 1338, aveu par Johan Moychet de tenir à bail un champ de chanvre de Pons de Caylus, dans le territoire dit del seguelhar, dans les terres d’Espinas, et aussi une terre dans le territoire dit dela jahanada despinas. 1338, aveu de Ramon Quersi d’Espinas de tenir à bail de Pons de Caylus une maison à Espinas et deux jardins dans le terroir dit al seguelhar. 1338, aveu de Durandus Castaneti, habitant d’Espinas, de tenir de « Poncio Athonis », seigneur du château de Caylus, une terre et un vignoble dans le terroir d’Espinas au lieu-dit al claus. 1339, cession par Pons Athonis, seigneur du château de Caylus, d’une terre dans le fief du château au lieu-dit al seguelar.
1340, vente par Hugo Gassionis et sa femme Bonassias de Caylus à Hugo de Piru (au nom de magister Johannes de Caylus) d’un certain penu d’une maison à Caylus près de la place du marché, dans le fief de Pons Athonis, seigneur de Caylus. 1342, vente par les frères Huc et Johan Decartayrada Dalacapela, à Ramon Demorenh, d’une ferme dans le territoire de lalo, touchant le chemin de pueg de la roca, pour 100 livres tournois. 1342, cession par Ramon Delhioro de Caylus à Ramon Andriou et sa femme Guilhalma, d’une chènevière… 1342, aveu par Bertolmieu Vesse de tenir à rente, de Pons seigneur de Caylus, une pièce de terre dans le terroir de Chayrols. 1343, aveu de Marinus de Piru, en son nom et en celui de son frère Gauffridus, de tenir à bail une partie d’une maison paternelle (domus de codonh), près de la place du marché, à rente de Pons Athon, seigneur de Caylus. 1343, jugement de Robbertus Gaymard, licencié en droit, conseiller du Roi et son juge ordinaire à Cahors et Montauban, au siège de Caylus, relatif à la vente d’un boygne avec un ayrial le jouxtant, faite par Raimundus Manhani, tuteur de Geraldus Manhani, fils orphelin de feu Geraldus Manhani de Caylus. 1345, cession par Johana Pomareyta à Grimal de la Riba d’une maison à Caylus dans le faubourg de la Salieia, dans le fief de Pons de Caylus. 1345, acquisition par Gayraldus de Gresis à Petrus Bernardi d’un atelier (operatorium) dans la grande rue (carreria maior) du château de Caylus. 1346, vente par Huc Gatio de Caylus et sa femme Nabonatias, à R. Petit, marchand de Caylus, d’un solier de mayo (fondation de maison) à Caylus dans le faubourg del mercat, dans le fief de Johan de Caylus, seigneur. 1346, échange d’une maison à escalier à Caylus, dans le faubourg de la fon de la fargua, par les frères Devesset à Domesgna del Sanc. 1346, vente par Johan Domerc, ses filles et ses gendres, à Ramon Guilabert de Caylus, d’une terre et devesa dans le terroir de vercantiera, dans le fief de Pons de Caylus, seigneur, ainsi que de l’hôpital de Saint-Jean de Jérusalem. 1347, aveu par Mari de Caussada, marchand de Caylus, de tenir de Johan Athonis, seigneur de Caylus, fils et héritier de Pons de Caylus, un ayral de maison bâti et à Bâtir près de la place où se tient le marché. 1349, trois proclamations de Johannes Campio, habitant et crieur public du château de Caylus, à la requête d’Imbertus de Montanea, tuteur de Galhardus Despiamonte, fils orphelin et héritier de Geraldus Despiamonte, héritier aussi de Petrus Pererii, pour la vente du fort el bosc dit dela artiga à la somme de cent livres tournois afin de payer les créanciers de Peire (Petrus)…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue