• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

Antoinette Lauzur, dite Tonia NAVAR (1886-1959)…

Lot 373
150 - 200 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Antoinette Lauzur, dite Tonia NAVAR (1886-1959)…

Antoinette Lauzur, dite Tonia NAVAR (1886-1959) actrice. 5 L.A.S. « Tonia », [vers 1935-1941 et s.d., à André Saudemont], et manuscrit autographe signé « T. N. » ; 5 pages in-8 ou in-4, et 6 pages et demie in-4 au crayon.
[Fin 1935 ?] « Je viens de me purifier avec Phèdre. J’ai quitté la boîte [la Comédie-Française]. Impossible je ne pouvais pas. Mon succès dans Phèdre hier jeudi a été tel que je te voudrais. J’ai changé complètement mon interprétation. Ce fut… magnifique ! »… – Elle prie d’annoncer dans sa causerie qu’elle joue Phèdre le soir même à l’Odéon : « Je t’ai raconté mon succès de jeudi dernier, avec ma nouvelle interprétation, et je voudrais bien ce soir avoir une belle salle – et comme c’est lundi je crains le vide ! »… – [1936] Elle doit abréger ses représentations à la Renaissance, « une pièce de Romain Rolland me mettant en demeure de le faire ». Elle prie donc d’annoncer sa dernière représentation d’Un homme est venu. « Dimanche à la matinée salle comble […]. Je suis sûre que j’abandonne un très grand succès »… – Le 30 juin se tiendra au Théâtre Antoine un concours « qui est tout à fait au point – magnifique ». Le jury comprendra entre autres Cécile Sorel, Paul Reboux, etc. : « Nous avons des beautés et de réels talents »… – [1941 ?] Sa troupe reprendra La Tante Anna [de Jacques Richard et Saudemont] en septembre « car le commanditaire ne voulait pas que l’on reprenne fin mai ». Elle annonce quatre grands galas extraordinaires : « Andromaque ave Cécile Sorel dans le rôle d’Hermione où elle est admirable – Moi Andromaque – Musique St-Saëns – Abel Hermant et Maurice Donnay parleront – Je joue Phèdre – aurais-tu un splendide Hyppolite ? Pressé »… Le manuscrit est la copie au crayon d’un fragment du 3e acte d’une pièce, peut-être La Tante Anna...
On joint une L.A.S. de Denise Grey (1951, à Albert Willemetz) ; et une L.S. de Marie Bell (1966, à Maurice Escande).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue