• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

Isabelle ADJANI (née 1955) actrice. L.A.S.,…

Lot 310
800 - 1 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Isabelle ADJANI (née 1955) actrice. L.A.S.,…

Isabelle ADJANI (née 1955) actrice. L.A.S., Paris 28 juin 1974, à Pierre Dux ; 10 pages in-4 numérotées (attachées par une agrafe).
Très belle et longue lettre sur son métier de comédienne et son travail à la Comédie-Française. [Elle enverra sa démission de la Comédie-Française en décembre 1974, pour se consacrer au cinéma.] Elle a assisté avec attention à la conférence de presse de Pierre Dux, et elle s’inquiète du travail qui l’attend lors de la prochaine saison, sous la direction de Robert Hossein, Marcel Maréchal et Michel Vitold, et de devoir enchaîner des répétitions et représentations sans discontinuer toute l’année, dont le trop grand nombre pourrait nuire à la qualité de son interprétation. Elle est certes honorée qu’on lui confie des rôles importants dans des spectacles montés par des personnes qu’elle admire, mais « je ne me sens ni la force ni la disponibilité requises pour assumer comme je veux les personnages qu’on m’offre »... Elle espère que Dux n’y verra pas un « caprice de jeune fille » et sollicite sa compréhension pour ne pas l’inclure dans la distribution de La Maison de Bernarda de Lorca car, l’ayant déjà jouée, elle sait ce qu’elle requiert d’implication. Elle préfère garder son énergie et sa concentration pour L’Idiot et La Célestine : « Sinon je risquerai de me scléroser d’avoir recours à ce qui deviendrait vite une mécanique dans le cas où je devrai extraire de moi plus que je ne suis en état de donner à un moment de ma vie où tout se découvre chaque jour et lentement, profondément. Je ne peux pas naître à mon art aussi vite que peuvent le faire mes autres camarades plus armés que moi ». Puis elle explique longuement pourquoi elle ne souhaite pas enregistrer Ondine pour la télévision sous la direction de Raymond Rouleau, avec lequel l’entente a été très difficile, « dans une ambiance dont nous avons eu l’un et l’autre à souffrir considérablement »... Elle a voulu, dans cette longue lettre, parler avec honnêteté et rigueur. « J’ai voulu avant tout, forte des riches aventures théâtrales que vous m’avez fait vivre à l’intérieur de la Maison, vous exprimer ma vérité en ce qui concerne la vie toujours plus dense que je veux apporter dans mon métier chéri »…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue